top of page

Communication du Front Commun




Concertation sociale: ça suffit !


Chers collègues,


La direction et les organisations syndicales vous ont récemment informés des derniers changements négociés dans le cadre du nouveau Flex Reward Plan.

Une grande avancée était l’élargissement des couvertures que Medexel offre ex. verres de lunettes, consultations chez un psychologue, médicaments, etc.

Cet élargissement des couvertures génère un coût supplémentaire. Le but initial des organisations était que la prise en charge de ce surcoût se fasse tant par la direction que par les travailleurs, comme cela s’est toujours fait au niveau de l’ASCEL.

A notre grande consternation, la direction a refusé d’assumer sa part de responsabilité, qui a provoqué un point de rupture, qui a eu pour conséquence que les négociations ont été interrompues a plusieurs reprises.

Finalement, et malgré cette problématique, les organisations syndicales ont tout de même pris leurs responsabilités en signant la CCT du nouveau Flex Reward Plan. La cotisation Medexel peut se financer via la Flex Reward Plan, ce qui augmente le pouvoir d’achat vu que la prime se paie avec du salaire brut (Budget Flex).


Pour aggraver les choses, la direction nous a informé, après la signature de la CCT, que la couverture ne serait pas aussi élargie que ce qui a été convenu lors des négociations.


Un des points négociés était l’élargissement du remboursement de TOUS les médicaments prescrits par un médecin, non remboursés par la mutuelle et repris dans la nomenclature INAMI à concurrence de 250€ par an.

Cet élargissement de couverture avait également été comptabilisé dans le surcoût.

Le 21/11/22, après la signature de la CCT, nous informe que la couverture n’inclurait pas le remboursement de TOUS les médicaments comme convenu, mais seulement les médicaments liés à une opération ou une maladie grave. Inutile de préciser que cela fait un monde de différence, cela peut engendrer une perte potentielle de 250€ par an par membre de la famille affiliée! L’employeur avait “mal compris” la délégation de Medexel. Le surcoût de la couverture initiale resterait le même ???!!!


Ceci est inacceptable pour les organisations syndicales ! Les accords convenus et formalisés par la signature d’une CCT doivent être respectés ! Ce qui est en train de se produire est du “jamais vu” dans l’histoire de la concertation sociale au sein de la banque ! Ceci est irrespectueux pour la concertation sociale et pour les employés d’ING.


Les organisations syndicales ont interpellé la direction a plusieurs reprises, mais sans résultat !!!


Cette attitude têtue et arrogante de la part de l’employeur est entretemps devenue la règle au lieu de l’exception. Le vase était déjà en train de se remplir fortement, mais ceci est vraiment “la goutte qui fait déborder le vase”.


Le Front Commun Syndical a informé la direction que cela ne servait plus à rien de continuer à négocier des dossiers de cette manière. Il y a très peu ou pas d’écoute de la part de la représentation de l’employeur et ensuite les accords conclus ne sont même pas respectés.

Les organisations syndicales ont lancé une procédure de “conciliation” au niveau du secteur finances. Ceci est un premier pas vers des actions futures au sein d’ING.

Si, le 8 février, nous arrivons à convaincre le SPF Emploi, Travail et Concertation Sociale, ils pourraient inciter ING à se remettre à table avec les organisations syndicales pour débloquer le dossier. Ceci n’est pas une garantie d’obtenir une solution. Si l’employeur persiste dans cette voie, nous vous informerons des actions que nous organiserons au sein d’ING.



20230126 Communicatie GVF - Communication FC - Communication UF
.pdf
Télécharger PDF • 687KB


ER: V. Vanwalleghem BBTK-SETCa, S. Ruys ACV Puls, A. Verstraeten CNE, M. Dedeyne CGSLB



Commenti


bottom of page