top of page

Blue Flash 06/2022

Chèques sport & culture :

Ce mois-ci, vous avez reçu les chèques sport et culture (valeur totale de 100 €).

Les chèques peuvent être utilisés pour payer les activités culturelles et sportives proposées par les institutions membres de Sodexo. Ils sont valables jusqu'à la fin du mois de septembre 2023.



Toutefois, les chèques ne peuvent pas être utilisés pour :

  • l'achat de biens matériels (équipement, vêtements, location de DVD) ;

  • les camps de vacances ou les cotisations des mouvements de jeunesse ;

  • l'achat de billets de cinéma (à l'exception des cinémas subventionnés).

Coronavirus : prolongation de la durée de validité des coupons sport et culture

Si vous avez encore de "vieux" chèques sport et culture dans votre poche, nous avons de bonnes nouvelles.

En raison de la pandémie de COVID-19, le gouvernement a décidé à la fin de l'année dernière de prolonger la période de validité des chèques sport et culture dont la date d'expiration est le 30 septembre 2020 ou le 30 septembre 2021, jusqu'au 30 septembre 2022.


Paiement en juin du double pécule de vacances et du pécule de vacances complémentaire :


Le mois de juin est le mois où ING calcule et verse le pécule de vacances annuel à tous ses employés.

Cette somme a été versée le 24/06/2022.




Le double pécule de vacances s’élève à 85 % du salaire mensuel brut (et des primes variables) du mois de juin et est proportionnel au nombre de jours de vacances légales auquel vous avez droit en fonction de vos prestations dans l’année de référence (2020) et de votre pourcentage d’emploi ;


Le pécule de vacances complémentaire s’élève à 7 % du salaire mensuel brut (et des primes variables) du mois de juin et est proportionnel au nombre de jours de vacances légales auquel vous avez droit en fonction de vos prestations dans l’année de référence et de votre pourcentage d’emploi.


Vous trouverez de plus amples informations sur les congés payés sur People Services site


Et si on simplifiait aussi la vie des collaborateurs

(Votre liberté, votre voix, un employé témoigne)

Elle est belle la route 24 dans sa simplification, elle est bien prometteuse, n’est-ce pas ?

Mais si ING pensait aussi à vous, vous, les collaborateurs au bord du gouffre ?

On constate un trop grand turn-over chez ING qui déstabilise sérieusement les équipes, épuise et démotive les travailleurs.

Que ce soit au niveau des externes qui ne font que passer, partir et parfois revenir, que ce soit le nombre impressionnant de démissions.



ING connait-elle l’impact négatif que cela peut avoir sur les membres du personnel ?

La CGSLB souhaiterait vivement que le HR se penche attentivement sur les raisons de ces démissions.

  • Quelles sont les conséquences sur la motivation du personnel qui reste à bord du bateau ?

  • ING favorise -t-elle le recrutement ? N’est-elle toujours pas inquiète que l’expertise quitte son entreprise et ce, depuis sa dernière restructuration ?

  • ING se soucie-t-elle vraiment de son image ?

  • ING souhaite -t’elle encore être Top Employer ?

Les employés n’arrivent plus à suivre : un workload qui s’accroît, des réunions qui se chevauchent, des changements d’outils, une adaptation continue aux nouvelles procédures, des changements de rôle, de responsabilité, des objectifs irréalistes, des formations obligatoires, une flexibilité à toute épreuve, une disponibilité illimitée etc ..


Les MP n’en peuvent plus !

Alors, comment pourraient-ils trouver le temps de former les nouvelles recrues ?

Non seulement, les collaborateurs ne trouvent pas le temps nécessaire car ils sont noyés et quand bien même ils tenteraient de nager et de garder la tête hors de l’eau, ils n’ont même plus l’envie ni l’énergie de s’investir davantage puisqu’ils savent d’avance et par expérience maintenant que la plupart des nouveaux engagés ne restera pas.

Le personnel vit dans un sentiment d’insécurité, d’instabilité, cette horrible sensation qu’on ne va jamais s’en sortir, qu’on ne produit rien de bon.

Nous courrons tous la tête dans le guidon, comme des poules sans tête et chacun sait que cette manière de travailler n’est ni efficace ni supportable et encore moins durable.

Cette perte de confiance et cette démotivation donnent une image d’un professionnalisme de bien piètre qualité.

Qui est fier de travailler dans une telle pagaille ?

Voilà pourquoi beaucoup fuient ING !

La direction nous dit qu’il n’y a pas de budget pour plus de FTE, que ce n’est pas la solution, soit ! Mais former de nouvelles recrues à tout bout de champ pour perdre l’expertise ensuite , engendre aussi un sacré un coût !

Qu’ING mette au moins tout en œuvre pour garder les FTE qu’elle a à sa disposition, qu’ING se batte pour garder son expertise dans sa maison !

Qu’ING daigne au moins vous écouter !

Et ce n’est pas non plus avec son nouveau Flexible Reward Plan qu’elle tente de faire accepter qu’elle va convaincre !

En attendant, nous subissons encore et encore et c’est pour cela aussi que d’autres vont suivre, que d’autres vont fuir ING.


Droit à la déconnexion

Les vacances approchent à grands pas. Vous avez plus que jamais besoin de congés ? C’est tout à fait normal, la periode écoulée a été difficile. En effet, le télétravail a estompé la frontière entre notre vie professionnelle et notre vie privée et la crise Covid a apporté des inquiétudes et du stress.

Saviez-vous que partir en vacances chaque année peut diminuer d’un tiers le risque de burn-out, de dépression ou de maladie cardiovasculaire ? Votre cerveau a besoin de repos à temps. Prendre congé n’est donc pas uniquement un plaisir, c’est aussi une nécessité : vous n’êtes réellement en vacances que si vous déconnectez à 100%.



La CGSLB libéral vous souhaite de bonnes vacances !

Profitez de l'été !


Awareness bundle_FR-12 2020
.pdf
Télécharger PDF • 292KB


Vous avez probablement encore des questions et nous aimerions également connaître votre avis… :


Vous pouvez envoyer vos commentaires à: BE-CGSLB-ACLVB



Transmettez à vos collègues à volonté.


Vous souhaitez rester informé? Abonnez-vous à notre newsletter!















Comments


bottom of page