top of page

Blue Flash 04/2024



À l'approche de la Journée internationale de la sécurité et de la santé au travail, il est temps de mettre l'accent sur la santé au travail, le bien-être des employés et la prévention de l'épuisement professionnel.


Enquête - Nous sommes à votre écoute !


Que vous soyez employé ou cadre, ceci vous concerne ! Nous sommes tous susceptibles de faire face à des situations et des comportements qui ne nous conviennent pas.


Après publication des chiffres en février, nous avons pu constater que les dispositions prises ces dernières années pour réduire le burn-out chez ING n’ont pas donné les résultats espérés puisqu’on remarque une augmentation de 39% de cas déclarés en 2023.


Nous, nous sommes interrogés sur les moyens que nous pourrions mettre en œuvre pour mieux cibler les origines du mal-être de certains d’entre nous et mieux y répondre. C’est dans ce but que nous organisons ce sondage. Nous vous demandons de répondre en nombre. En effet, plus l’échantillon de personnes interrogées est grand, plus il est représentatif de la situation dans l’entreprise, et plus nous serons à même de convaincre la direction de l’importance des sujets à traiter en priorité. Soyez les acteurs du changement.


Nous avons besoin de vous. De votre avis. Car votre bien-être est primordial.


En cliquant sur le lien, vous accéderez à un formulaire à choix multiple. Il vous suffit de cocher les cases correspondant aux situations ou aux comportements que vous avez déjà rencontrés chez ING et qui contribuent à votre mal-être. Si vous n'avez pas constaté de cas parmi la liste proposée, vous pouvez proposer autre chose ou renseigner que tout va bien pour vous en fin de questionnaire.


Ce sondage est totalement anonyme et dans un style moins formel que ceux organisés par ING, et s'attaquant différemment au burn-out. Sachez que prochainement, un autre sondage sera lancé par HR. Nous vous invitons à y répondre tout autant qu'à celui-ci. Il s’agit d’un premier sondage national qui vise à avoir une vue sur toute la Belgique.


Les résultats de l’enquête seront publiés via sur notre site le 28 avril, journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail.





Les entreprises sans burn-out font plus de bénéfices (Source : De Tijd)


"Lorsque de nombreux employés restent absents pendant de longues périodes, les clignotants financiers devraient également   s’allumer dans une entreprise. C'est ce que montre une nouvelle étude".


Une étude réalisée par GraydonCreditsafe, expert en données commerciales, et Securex, groupe de services RH, montre que les entreprises qui n'ont pas d'employés malades de longue durée sont 1,4 fois plus productives que celles dont le taux de maladie est le plus élevé.

 

Les données montrent que la santé financière de l'entreprise et la santé de ses employés vont de pair. Elles  soutiennent l'idée que les épuisements professionnels sont principalement dus à des entreprises qui s'efforcent trop de faire des bénéfices. La maladie de longue durée est un problème important en Belgique. Près d'un demi-million de salariés et d'indépendants sont en arrêt de travail depuis plus d'un an.  Dans un tiers des cas, il s'agit de "troubles mentaux", dont le burn-out et la dépression.

 

D’autres clignotants s’allument. Une forte rotation du personnel coûte également de l'argent. Là encore, la conclusion n'est pas évidente car, d'une part, la rotation permet de recruter des personnes nouvelles et moins chères. Mais d'un autre côté, elle entraîne une perte de connaissances et de compétences, des indemnités de licenciement, des coûts de recrutement et de formation plus élevés et, une fois de plus, une mauvaise culture d'entreprise.



 

Les femmes et la ménopause : l'impact caché sur l'épuisement professionnel



La ménopause, étape naturelle de la vie des femmes, s'accompagne d'une série de changements physiques et émotionnels.

 


La ménopause, étape naturelle de la vie des femmes, s'accompagne d'une série de changements physiques et émotionnels.

 

Outre les bouffées de chaleur, les troubles du sommeil et les sautes d'humeur, on reconnaît de plus en plus l'impact de la ménopause sur la santé mentale, en particulier sur le risque d'épuisement professionnel chez les femmes à ce stade de la vie".

 

Ménopause et épuisement professionnel

 

La recherche suggère que les femmes en période de ménopause sont plus exposées au risque d'épuisement professionnel. Cela peut être attribué à plusieurs facteurs :

 

1. Fluctuations hormonales : La diminution des œstrogènes et de la progestérone pendant la ménopause peut entraîner des sautes d'humeur, de la fatigue et une diminution de la capacité à faire face au stress.

 

2. Symptômes physiques : Les bouffées de chaleur, les troubles du sommeil et d'autres symptômes physiques peuvent entraîner une fatigue chronique et une baisse de la concentration, ce qui rend plus difficile la gestion du stress au travail.

 

3. Facteurs psychologiques : La ménopause peut être une période de réflexion sur les objectifs de vie, ce qui peut entraîner des sentiments d'insatisfaction ou de stress liés aux occasions manquées.

 

 

Faire face à l'épuisement professionnel pendant la ménopause

 

Il est essentiel de prêter attention à la santé mentale des femmes pendant la ménopause. Voici quelques stratégies qui peuvent aider à faire face à l'épuisement :

 

1. Prendre soin de soi : donner la priorité au sommeil, à la nutrition et à l'exercice physique peut accroître la résilience et réduire le stress.

 

2. Gestion du stress : apprendre des techniques efficaces de gestion du stress telles que la méditation, le yoga ou les exercices de respiration pour réduire le stress et augmenter la résilience.

 

3. Aide médicale : parlez à un professionnel de la santé des symptômes et des possibilités de traitement. L'hormonothérapie, le conseil ou d'autres traitements peuvent apporter un soulagement.

 

4. Systèmes de soutien : cherchez du soutien auprès de vos amis, de votre famille ou de vos réseaux professionnels. Le partage des expériences et des émotions peut faire une énorme différence.

 

5. Travail flexible : si possible, discutez avec votre employeur des modalités de travail flexibles. Cela peut aider à gérer les symptômes et à réduire le stress au travail.

 

Conclusion

 

La ménopause s'accompagne d'un ensemble unique de défis pour les femmes, dont l'impact sur la santé mentale ne doit pas être sous-estimé. La sensibilisation, l'éducation et le soutien sont essentiels pour aider les femmes à traverser cette phase de leur vie sans souffrir d'épuisement. En travaillant ensemble sur des stratégies efficaces d'autosoins et de gestion du stress, les femmes ménopausées peuvent s'épanouir pleinement et maintenir un mode de vie sain et équilibré.





 

Rôle de l'employeur : impartialité



"Tous les animaux sont égaux, mais certains sont plus égaux que d'autres" (George Orwell).




Nous avons reçu de nombreuses réactions de membres et de sympathisants concernant l'e-mail "Un boost pour votre pouvoir d'achat" à cause des RH.

Nous regrettons donc le manque de neutralité dans cette communication de la direction envers tous les partenaires sociaux et le fait de mener une campagne de promotion pour ceux qui facilitent les évolutions commerciales de la direction.

Nous attendons de la direction qu'elle fasse preuve d'objectivité et de neutralité dans la poursuite de la préparation des élections sociales de 2024.

L'employeur doit être impartial pendant la période précédant les élections sociales. Cela signifie qu'il ne doit pas montrer de préférence pour un syndicat ou un représentant des travailleurs en particulier.

 

En résumé, les employeurs doivent garantir un processus équitable et impartial pendant la période précédant les élections sociales afin de préserver les intérêts de tous les travailleurs.



 

Un homme/une femme instruit(e) en vaut 2 !


Lors du comité d'entreprise de février, la direction a présenté son plan de formation pour 2024, avec l'ensemble de l'offre de formation et les différentes possibilités pour les salariés de s'inscrire à une formation. (Voir la présentation ci-jointe).

 

Pour Retail, Business et Wholesale Banking, différents passeports de formation ont été développés pour des groupes cibles spécifiques qui devraient leur permettre de travailler sur leur plan de carrière.



 

En tant que syndicat, nous ne pouvons que nous en féliciter, si ce n'est que dans la pratique, il n'est pas toujours évident de suivre ces formations. Au niveau sectoriel, il existe un accord pour 2024 qui donne à tout le personnel un droit individuel à 5 jours de formation. Cela devrait permettre au personnel de se perfectionner dans son travail ou d'évoluer vers d'autres fonctions.

 

Pour éviter les discussions, nous demandons à la banque une politique claire, avec des conseils pour les managers et les employés, et plus de clarté sur les droits et sous quelles conditions pour le "reskilling & upskilling". En effet, tous les employés devraient avoir la possibilité de suivre ces cours, qu'ils soient "needed" ou "nice or good to have".


PowerPoint Presentation
.pdf
Télécharger PDF • 4.96MB

 

Inscrivez-vous dès maintenant à notre groupe Viva Engage ACLVB-CGSLB !




Sachez que vous pourrez toujours y consulter les dernières informations.

Avez-vous des questions, des commentaires ou des réflexions profondes ?

Vous pouvez toujours nous contacter personnellement, via chat ou par email sur notre boîte mail : BE-CGSLB-ACLVB






Comments


bottom of page